EMeRI 2012-2013 descriptif

Titre :
Ensad/EnsadLab : programme Écrans mobiles et récit interactif

Responsables scientifiques :
Jean-Louis Boissier
Dominique Cunin

Intervenants :
Stéphane Degoutin, ENSAD
Daniel Sciboz, HEAD-Genève
Hajime Takeuchi, Université d’art et design de Nagoya
Jonathan Tanant, développeur
Andrea Urlberger, ENSA-Toulouse
Gwenola Wagon, Université Paris 8

Étudiants-chercheurs :
Alexandre Dechosal
Ho-Sook Kang
Miki Okubo
Bertrand Sandrez
Alexandre Saunier
Léo Virieu

Durée du programme :
3 ans

Problématique et Méthodologie :
Comment, avec l’essor récent et massif des écrans-ordinateurs portables, concevoir de nouvelles formes de récit qui intègrent les effets de la localisation, de la manipulation et de l’interconnexion de ces écrans.
La question du récit, si elle est traitée dans la perspective des nouveaux supports et particulièrement des écrans mobiles, est actualisée par une approche transdisciplinaire : technologies du numérique, de l’interface homme-machine, esthétique, histoire de l’art, littérature, linguistique, sémiologie, anthropologie, etc.
La recherche s’appuie sur le développement d’un langage spécifique, Mobilizing, qui rend accessible à de non informaticiens la programmation pour tablettes et smartphones. Ainsi, une série de modèles fonctionnels sont mis au point et expérimentés : « map », « album sans fin », « visual novel », « diorama », etc.
La recherche est pratique, expérimentale et créative, mais qui a aussi une vocation documentaire et analytique affirmée et donc explicitement théorique. Dans une perspective croisant mutation et continuité, les axes d’investigation et d’expérimentation  sont « l’écran comme livre », « l’écran comme carte », « l’écran comme message », « l’écran comme écran ». La notion de récit interactif peut être rapprochée de ce qu’il est convenu de nommer récit non linéaire ou à accès variable. La recherche porte simultanément sur les modalités de mise en œuvre de la relation au spectateur, de la relation performative du spectateur à la proposition. Impliquant notamment la vidéo, le texte et le son, travaillant sur l’invention d’applications et d’interfaces spécifiques, pertinentes et signifiantes, les travaux sont conduits dans une optique expérimentale visant à la production de prototypes qui sont eux-mêmes développés dans le cadre d’usages spécifiques, de coopérations et de workshops, appuyés par des séminaires , des journées d’étude, des publications et des expositions.

Publications :
Jean-Louis Boissier, Les Vigilambules, dispositif performatif, Kyoto, 2012
Jean-Louis Boissier, « Les immobiles. À propos de la perspective virtuelle », in Habiter les aéroports, Métis-Presses, 2012
Jean-Louis Boissier, « L’écran mobilisable », Trafic, à paraître en 2013
Dominique Cunin et Mayumi Okura, « The image-object notion and art practices using mobile screens », ISEA Istanbul  http://isea2011.sabanciuniv.edu/paper/image-object-notion-and-art-practices-using-mobile-screens, 2011

Partenariat :
Université Paris 8, UFR Arts et Philosophie, laboratoire Esthétique des nouveaux médias
École nationale supérieure d’architecture de Toulouse
Haute école d’art et de design – Genève
Tokyo University of the Arts, Graduate School of Film and New Media
Institut IAMAS, Gifu, Japon