PRiSM

Les écrans mobiles sont conscient de leur mobilité grâce aux nombreux capteurs qui les composent. Cela permet d’imaginer des manipulations liées à cette mobilité. La carte par exemple n’est plus affichée avec le Nord en haut et le Sud en bas, elle s’affiche en fonction de la position de l’écran mobile dans l’espace. Il est aussi possible de regarder un panorama en bougeant l’écran vers la droite ou vers la gauche, donnant l’illusion que l’écran est une fenêtre sur un autre espace. Les panoramas sont des prises de vue multiples où l’appareil de capture pivote sur un axe fixe mais vise différents points.

L’effet “Bullet-time” qui tient son nom du film Matrix propose l’inverse. Un appareil de capture, ou plusieurs, visent un seul point central ce qui permet de produire des images qui nous donne la sensation que l’on tourne autour d’une personne ou d’un objet.

Mais comment visionner ce genre d’image sur un écran mobile ?
Le projet PRiSM propose d’utiliser la mobilité de l’écran pour regarder ces images. En tournant l’écran vers la gauche ou la droite on donne l’impression que l’on tourne autour du sujet de l’image comme une prise de vue réelle en 3 dimensions.

Ce projet comporte la création d’un dispositif de prise de vue autonome et la création d’un site web permettant de générer des images PRiSM, lisibles sur écrans mobiles ou sur écrans fixes mais de manières différentes, à partir des images capturées par le dispositif de prise de vue.

(petite vidéo de présentation à venir)